Petite histoire du saxophone

197 vues

l'histoire du axophone

Le saxophone. Un son cuivré, envoûtant, chaud et sensuel, reconnaissable entre mille. Tantôt ignoré, tantôt adulé, cet instrument a une histoire bien particulière, tout autant que sa tessiture. Il doit son nom à son inventeur, Adolphe Sax, auquel s’est rajouté le mot grecque « phone » qui signifie « voix ».

Le saxophone

Le saxophone est un instrument à vent appartenant à la famille des bois. La plupart des modèles sont en laiton mais certains sont en cuivre ou encore en argent. Pour vous faire une idée de ce qu’il existe, nous vous invitons à surfer sur n’importe quel site de vente en ligne de saxophones.

Il comprend plusieurs parties : un pavillon et un corps conique reliés par la culasse. Le bocal et le bec sont fixés sur le haut du corps. Comme pour la clarinette, une anche battante simple se trouve sous le bec. C’est en soufflant que le musicien va faire vibrer cette lamelle et ainsi produire le son, projeté au niveau du cône. Comme pour la famille des bois, c’est un système de clés (19 à 22) qui commande l’ouverture et la fermeture des trous latéraux placés sur le corps.

Il existe différents types de saxophones : contrebasse, basse, baryton, ténor, alto, soprano et sopranino. Plus la taille de l’instrument est importante, plus le son produit est grave.

Adolphe Sax et son saxophone

Comme son père avant lui, Antoine-Joseph Sax, ou Adolphe Sax, était un facteur d’instruments et un clarinettiste émérite. Bien qu’il ait déjà plusieurs inventions musicales à son actif, c’est celle du saxophone, en 1840, qui l’a rendu célèbre.

Sa volonté était alors de créer un instrument à mi-chemin entre la dynamique sonore des bois et des cuivres, tout en restant dans la famille des aérophones, en y apportant un nouveau type de son se rapprochant de la voix.

En mars 1846, le saxophone est breveté à Dinant, en Belgique.

Malgré les éloges de quelques musiciens comme Hector Berlioz ou encore Maurice Ravel, la sonorité particulière du saxophone ne semble pas plaire à tout le monde. Les orchestres le boudent tandis que les militaires l’adoptent pour leurs fanfares.

Il sera plus ou moins laissé de côté jusqu’à la fin du 19ème siècle. C’est finalement dans le jazz que l’instrument va trouver sa place et la reconnaissance du public qui appréciera alors sa tessiture unique.

La saxophoniste Coleman Hawkins, est parmi les premiers artistes à effectuer des solos de saxophone dans les années 20. Il sera bientôt suivi par John Coltrane, Lester Young, Sidney Bechet et d’autres jazzmen tous plus talentueux les uns que les autres.

C’est donc après la Première Guerre Mondiale que le saxophone connaît une sorte de renaissance, notamment grâce au jazz. Par la suite, de grands compositeurs classiques comme  Debussy ou Schmitt incluent le saxophone dans leurs pièces.

Dans les années 40, l’instrument fait enfin son entrée au Conservatoire où il sera enseigné par Marcel Mule.

Aujourd’hui, le saxophone est un instrument bien installé, tant dans la musique jazz que classique et contemporaine. De nombreuses marques prestigieuses proposent des modèles, dont le géant Yamaha.

Réagissez à cette anecdote

Pour laisser un commentaire sur Saviez-vous, vous devez impérativement posséder un compte Facebook.