Pyramide de Ponzi : l’arnaque popularisée par Madoff

68 vues

Pyramide de Ponzi

Plusieurs cas de montages financiers ont été enregistrés à travers le temps avec des promesses de taux d’intérêt sur investissement largement supérieurs aux taux normaux sur le marché ; donc très attractifs. Toutes ces machinations sont basées sur un système d’arnaque aussi vieux que notre siècle, dénommé la Pyramide de Ponzi. À quand remonte l’origine de cette fraude et quel est son fonctionnement ?

Charles Ponzi : père d’une arnaque encore utilisée

Dans les années 1920 à Boston, aux États-Unis, un américain d’origine italienne est devenu tristement célèbre après avoir réussi à monter une fraude financière qui lui a permis, entre autres, de devenir millionnaire en seulement 6 mois. En effet, Charles Ponzi a mis en place une escroquerie de société d’investissement où les profits étaient censés provenir d’une spéculation des timbres postaux coupon-réponse internationaux. Le truand promettait un rendement de 50 % en seulement 3 mois à ses clients. Mais il n’a jamais payé un seul timbre postal dont la revente aurait pu servir à couvrir les intérêts de ceux-ci.

Il se contentait plutôt de rémunérer les anciens investisseurs par les fonds issus des investissements des nouveaux adhérents. Ponzi a ainsi géré les avoirs de quelques 40 000 personnes dont les investissements ont été estimés à 15 millions de dollars. Seulement le tiers de ce montant a été redistribué sous forme d’intérêts aux clients. Non seulement le système n’était pas fiable, car en absence de nouveaux investisseurs, il n’y avait pas de revenus pour les anciens, mais Charles Ponzi en a aussi profité pour se remplir les poches. Ce système pyramidal porte aujourd’hui son nom, Pyramide de Ponzi, car il est le premier à l’avoir fait, du moins à grande échelle à l’ère de la modernité.

Des arnaques à la Pyramide de Ponzi dans l’histoire

La plus importante d’elles toutes est celle du célèbre homme d’affaires américain Bernard Madoff qui a été condamné à l’âge de 71 ans en mars 2009 à une peine de 150 ans de prison pour avoir conduit une fraude financière de 50 milliards de dollars. À 22 ans, alors qu’il n’était qu’un simple agent de change en 1960, l’américain a créé sa propre société d’investissement. Il dirigea ainsi, pendant près de 50 ans, l’une des sociétés les plus importantes de Wall Street. L’escroc, srunommé « la légende de Wall Street », était un homme très respecté dans la finance et connu pour son intelligence.

La partie légale de sa société était une innovation, mais secrètement il gérait des investissements de grandes fortunes de ce monde (à partir de 1 million) à qui il promettait plus de 10 % d’intérêt annuel. Mais Madoff ne faisait aucun placement boursier. Il rémunérait ses clients grâce à la technique de la Pyramide de Ponzi, jusqu’à ce que la crise financière des subprimes de 2008 mette sa supercherie à nue.

Tous les continents ont connu au moins une fois l’arnaque de la Pyramide de Ponzi. On peut citer en France, l’affaire Hanau en 1928 et celle de Stavisky en 1934. Antigua a connu l’affaire Allen Stanford en 2009, la Chine l’affaire Ezubao, etc.

Réagissez à cette anecdote

Pour laisser un commentaire sur Saviez-vous, vous devez impérativement posséder un compte Facebook.