Combien de dieux dans l’hindouisme ?

349 vues

hindouisme

L’hindouisme est l’une des plus anciennes religions au monde. Ses racines sont complexes, ses pratiques nombreuses, sans parler de ses millions de divinités dont on ne connaît que les principales représentations et dénominations. Elle est aussi la troisième religion la plus importante après le Christianisme et l’Islam. L’hindouisme mélange philosophies, traditions, croyances et rituels, dans une diversité reflétant à merveille celle de son pays, l’Inde. Je vous propose ici d’explorer ses grandes lignes.

Quelles sont les bases de la religion hindouiste ?

L’hindouisme embrasse plusieurs idées religieuses. Plus qu’une religion en soi, il s’agit plutôt d’un mode de vie, d’une pratique, plus que d’une croyance.

Les hindous croient en une seule divinité appelée « Brahman », mais reconnaissent également d’autres dieux et déesses, qui sont en fait différentes facettes du Brahman.

Ils croient au samsara (vie, mort et réincarnation dans un cycle continu) et au karma (cycle, loi universelle de cause à effet). Les disciples croient également en l’âme (« atman ») présente dans chaque créature vivante sur cette terre, faisant partie de l’âme universelle représentée par le Dieu Brahman. Ainsi, chacun renferme une partie de Dieu.

Dans l’hindouisme, les actions et les pensées de chaque être humain détermine de façon directe sa vie présente et future. De ce fait, les hindous s’efforcent d’atteindre le Dharma, à savoir un mode de vie axé sur la bonne conduite et la moralité.

Pour les hindous, chacun né dans une caste ou un statut social basé sur sa vie antérieure.

Les hindous n’ont pas un livre saint, mais plusieurs dans lesquels figurent les écrits sacrés. Ces quatre textes fondateurs composés de versets et d’hymnes sont appelés « Védas ». Ils sont écrits en sanskrit (Rig Veda, Samaveda, Yajurveda, Atharvaveda).

Les croyances et pratiques hindoues sont extrêmement nombreuses et variées. Elles changent au fil du temps, mais aussi selon les individus, les communautés et les régions.

Quels sont les origines de l’hindouisme ?

Le mot « hindou » vient du nom du mot Indus, qui désigne un fleuve d’Asie coulant depuis l’Himalaya jusqu’à la mer d’Arabie.

L’hindouisme n’a pas de fondateur unique, ni de prophète, mais mélange plutôt diverses croyances. Il désigne les pratiques de différents groupes religieux provenant d’Inde. Il s’agit de l’une des plus anciennes religions au monde encore pratiquées.

D’après la plupart des chercheurs et d’historiens, l’hindouisme serait né durant l’âge de bronze (3000 à 1000 av. J.-C.) dans la vallée de l’Indus. L’écriture des Védas aurait été faite entre 1500 et 500 av. J.-C. durant l’âge de fer.

Pendant plusieurs siècles, l’hindouisme s’est développé à partir d’une grande diversité de sources, à savoir des textes sacrés, des pratiques culturelles, ainsi que des croyances populaires locales.

Le terme « hindouisme » est relativement récent et a été inventé par des écrivains anglais au début du 19ème siècle. Il désignait alors les traditions religieuses prédominantes de l’Asie du Sud.

Au 20ème siècle, l’hindouisme se répand hors des frontières de l’Inde pour aller jusqu’en Occident.

Aujourd’hui, il compte près de 1,1 milliard d’adhérents dans le monde, soit 15% de la population mondiale. Plus de 80% des Indiens pratiquent l’hindouisme.

ganesh

Quels sont les dieux qui composent la religion hindouiste ?

Pour les hindous, un dieu unique a créé l’univers. Il s’agit de Brahman. Celui-ci est considéré comme omniprésent, il est la force divine présente en toutes choses, le fondement de toute existence.

Au-delà de cette entité suprême, l’hindouisme comprend un très grand nombre de dieux et de déesses faisant partie du tout que constitue Brahman. Chacune de ces divinités est priée pour une raison particulière.

Voici les principales, aussi connus sous le nom de « dieux de la trinité hindoue » :

  • Brahma est le dieu créateur du monde ainsi que de tous les êtres vivants.
  • Vishnu est le dieu conservateur et protecteur de l’univers.
  • Shiva est le dieu destructeur qui détruit l’univers pour ensuite le recréer.
  • Ganesh est le dieu protecteur du foyer, de la sagesse, de l’éducation, de la chance. Krishna est le dieu de la compassion, de la bienveillance et de l’amour. Il existe beaucoup d’autres divinités encore, l’hindouisme étant connue pour ses « 300 millions de dieux », rien que ça !

La plupart des hindous ont un dieu ou une déesse qu’ils prient plus que les autres.

Quels sont les lieux de culte hindous ?

Les adeptes de l’hindouisme pratiquent leur culte dans un temple hindou appelé « mandir », dont la taille peut varier selon les villes et villages. Chaque temple est dédié à un ou plusieurs dieux différents.

Les disciples pratiquent également leur culte chez eux. Ils ont d’ailleurs souvent une salle particulière dédiée à leur(s) dieux, ou au moins un petit autel. La « puja » est le nom employé pour désigner le rituel d’offrande et d’adoration dans l’hindouisme.

En général, les hindous offrent à leurs divinités de l’eau, des fruits, des fleurs et de l’encens.

Quelle différence entre hindouisme et bouddhisme ?

Il arrive parfois que ces deux cultes soient confondus car ils présentent beaucoup de similitudes. Par exemple, les deux croient en la réincarnation et au karma.

Il faut savoir que le bouddhisme est en fait né de l’hindouisme. Il s’inspire des préceptes de ce dernier, mais a aussi ses propres principes.

Voici quelques exemples de différences notables :

  • Contrairement à l’hindouisme qui ne possède pas de prophète fondateur, le bouddhisme débuta avec l’éveil de Siddhartha Gautama, appelé plus tard Bouddha.
  • L’hindouisme suit les védas, mais pas le bouddhisme, qui suit pour sa part les enseignements du Bouddha.
  • L’idée d’un créateur omniscient, omnipotent et omniprésent est rejetée par les bouddhistes.
  • Le bouddhisme rejette le système des castes de l’hindouisme et n’intègre pas non plus ses rituels.

Voila, vous savez tout !

Répondez à ce commentaire :)

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>