Louis XIX : roi de France pendant 20 minutes

212 vues

Louis XIX roi de France 20 minutes

Louis-Antoine d’Artois dit Louis de France aurait pu régner après les événements de la révolution de Juillet en 1830. Son père Charles X venait d’abdiquer : il devenait prétendant de droit à la couronne royale, mais a préféré renoncer à ses droits au profit de son neveu Henri d’Artois. S’il avait décidé de faire valoir ses droits à la succession, il aurait pris le titre de Louis XIX.

Né en 1775 à Versailles, Louis-Antoine d’Artois est le fils aîné de Charles X et son épouse Marie-Thérèse de Sardaigne. Dès sa naissance, il est fait duc d’Angoulême par le roi Louis XVI, qui deviendra plus tard son parrain.

A la Révolution française en 1789, il quitte le pays avec son père et rejoint l’armée de Condé en Angleterre. Pendant l’Empire, il combat avec la couronne britannique en Espagne et rentre en France à la Restauration. Il lutte contre Napoléon pendant les cent jours et finit par être exilé à Sète par ce dernier.

En 1823, il participe au rétablissement de Ferdinand VII sur le trône d’Espagne et rejoint l’année suivante la France quand son père Charles X est fait roi de France.

Louis XIX aura finalement été comte de Marnes

En 1830, Charles X abdique à l’issue des émeutes parisiennes connues comme les Trois Glorieuses. Louis-Antoine d’Artois était logiquement placé premier sur la voie de sa succession. Il aurait donc pu être nommé Roi si les chambres du parlement l’avait reconnu et proclamé souverain. Il a cependant préféré signer 20 minutes plus tard sa propre renonciation au profit de son neveu. Ce dernier n’aura cependant pas l’occasion de régner, puisque le parlement a proclamé Louis Philippe d’Orléans roi le 7 août.

Louis-Antoine Ier ou Louis XIX n’a donc jamais existé en tant que roi même s’il était l’aîné des descendants de la famille royale. Un courant de pensée, les légitimistes, estime toutefois qu’il aurait dû régner à la place de Louis-Philippe d’Orléans au nom du droit du sang, en tant qu’hériter de la branche des Capétiens et chef de la maison de France.

Louis-Antoine d’Artois est finalement mort en exil en Autriche le 3 juin 1844. Il portait alors le titre de courtoisie de comte de Marnes. Il fut également colonel général des cuirassiers et dragons, Grand-Amiral de France et Généralissime de l’armée d’Espagne.

S’il on considère qu’il a régné pendant les quelques instants qui précédaient la signature de sa renonciation, Louis XIX aurait donc tenu la couronne pendant environ vingt minutes, ce qui en ferait le règne le plus court de l’histoire de France. Jean Ier, héritier de Louis X, a de son côté régné pendant les cinq jours qui séparèrent sa naissance de sa mort.

Réagissez à cette anecdote

Pour laisser un commentaire sur Saviez-vous, vous devez impérativement posséder un compte Facebook.