Quel animal à la morsure la plus puissante ?

759 vues

morsure

Reptile très féroce et imposant de par sa nature, le crocodile est l’un des pires prédateurs sur lequel vous puissiez tomber, surtout en milieu aquatique, sa zone d’habitation naturelle. Sa morsure est qualifiée comme étant la plus puissante au monde, loin devant celle du rottweiler, du lion, ou encore du requin blanc. Quelle est l’intensité de cette force et à quoi est-elle due ?

Morsure d’un crocodile : une puissance d’environ 22 000 newtons

La morsure d’un crocodile se trouve au sommet du règne animal actuel avec une puissance de plusieurs milliers de newtons. D’après le Dr Brady Barr, la palme de la plus forte morsure reviendrait au grand crocodile du Nil, dont la puissance de morsure peut atteindre 22 000 newtons pour une pression d’environ 5 000 kg/cm². En revanche, une étude effectuée en 2012 par le paléobiologiste Gregory Erickson et son équipe sur 23 espèces de crocodiles vivants, classe le crocodile marin (crocodylus porosus) en tête avec 16 500 newtons ; soit une pression moyenne de 3 700 kg/cm². Il serait le plus puissant de tous les crocodiles et il vit au large des côtes australiennes, ainsi que sur celles d’Asie du Sud-Est, avec une longueur de 5,5 m à l’âge adulte.

L’étude a porté sur 23 espèces vivantes d’alligators, de caïmans, de gavials, de crocodiles et d’autres espèces dont les scientifiques ont respectivement mesuré la force de la mâchoire et la pression dentaire (molaires, canines) en les faisant mordre une proie fictive composée de capteurs. Soulignons qu’il faut en moyenne une pression de 150 kg/cm² pour casser un bras humain solide. Cette pression est exactement fournie par un loup, contre 590 kg/cm² pour le gorille, ou encore 400 kg/cm² par un lion d’Afrique.

La puissance de la morsure du crocodile dépend de sa taille

La force de la morsure du crocodile est fortement corrélée avec la taille de l’animal. Comparativement à ses cousins alligator avec les mâchoires légèrement arrondies en C, le crocodile a de plus puissantes morsures grâce à ses mâchoires en V. Toutefois, l’étude révèle que les variations de puissance de morsure au sein des crocodiles sont largement liées à la taille du corps, tandis que ce détail est fortement lié aux formes des dents ou de mâchoires dans de nombreux groupes d’animaux. Ceci peut d’ailleurs être à la base de la différence observée entre les travaux de Barr et ceux d’Erickson.

Selon Erickson et son équipe, les crocodiles auraient acquis en premier une force exceptionnelle dans leur mâchoire, puis leur taille se serait adaptée afin de donner un parfait équilibre à ces redoutables prédateurs. Cette étude a permis d’estimer la puissance de morsure d’un crocodile d’environ 6 mètres de long à 34 250 newtons, soit légèrement un peu plus que la limite inférieure de la force de morsure du Tyranosaure rex. De même cela a permis d’estimer la puissance de la morsure du crocodile terrible (Deinosuchus) à 102 750 newtons ; ce qui dépasse très largement toutes les estimations faites sur la morsure du rex (57 000 newtons).

Répondez à ce commentaire :)

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>