Découvrez le record d’apnée statique

2 587 vues

record d'apnée

Imaginez passer plus de 24 minutes au fond d’une piscine sans bouger et sans respirer. Le défi vous parait insurmontable ? Un espagnol a pourtant réussi à réaliser ce record du monde d’apnée statique en 2016. Une petite précision tout de même : un tel record n’a été possible qu’avec une inhalation d’oxygène pur.

24 minutes et 3 secondes

Depuis le 28 février 2016, le record du monde d’apnée statique est officiellement détenu par un apnéiste espagnol, Aleix Segura Vendrell. Il a réalisé un temps homologué à 24 minutes et 3 secondes. C’est 1 minute et 2 secondes de plus que le temps réalisé par son prédécesseur, le croate Goran Colak, qui était détenteur du record depuis 2014.

Comment une telle performance est-elle possible ? Pour atteindre de tels temps, les apnéistes se préparent en saturant leurs poumons d’oxygène pur. Ils inhalent donc autant d’oxygène que possible pour gonfler à bloc leurs globules rouges et assurer au corps les ressources nécessaires à une apnée de plus de 20 minutes. La pratique est complexe et requiert un encadrement médical poussé, ainsi qu’une préparation physique adaptée.

Apnée sans oxygène : plus de 11 minutes

Pour les puristes, la véritable apnée statique se prépare sans équipement particulier et, surtout, sans recourir à des bombonnes d’oxygène. Dans ce contexte, les performances sont déjà étonnantes, avec un record du monde qui franchit la barre des 10 minutes en 2007 grâce au français Stéphane Mifsud. Deux ans plus tard, il reitère et signe le record du monde à l’issue d’une nouvelle tentative à 11 minutes et 35 secondes.

Chez les femmes, le record féminin est détenu par une apnéiste russe, Natalia Molchanova, qui a réalisé un temps de 9 minutes et 2 secondes en 2013.

L’apnée statique, ou l’art de la patience

L’apnée statique est une discipline sportive basée sur la concentration et le contrôle de soi. Elle implique de retenir le plus longtemps possible sa respiration sous l’eau, généralement en position allégée, détendue. L’apnéiste va chercher à relâcher l’ensemble de ses muscles pour ralentir ses fonctions cardiaques et consommer le moins possible de l’oxygène emmagasiné dans les poumons avant immersion.

L’apnée statique est bien placée sous le signe de la performance sportive, mais elle ne partage pas le culte de la profondeur associé à la plongée sportive, où des nageurs experts tentent de descendre à plusieurs centaines de mètres de fonds sans équipement respiratoire. Dans sa forme statique, l’apnée implique un travail de type relaxation qui selon ses adeptes se rapproche du yoga.

En France, la pratique compétitive de l’apnée et les records associés sont encadrés par la Fédération française d’études et de Sports Sous-Marins. Les Championnats d’Europe 2017 d’apnée en piscine ont eu lieu du 12 au 18 juin à Cagliari en Italie.

Réagissez à cette anecdote

Pour laisser un commentaire sur Saviez-vous, vous devez impérativement posséder un compte Facebook.