Pourquoi le changement d’heure en hivers ?

78 vues

changement d'heure d'hivers

Deux fois par an, en été puis en hiver, c’est le même bazar avec le fameux changement d’heure. Avancer, reculer, une heure de sommeil en plus, en moins, les débats vont bon train. Appliqué dans plus de 70 pays du monde, cette « mise à jour » est souvent critiquée et jugée obsolète. Mais avant de statuer, quels sont les origines exactes de ce changement et ses conséquences sur différents plans ?

Passage à l’heure d’hivers : qu’est-ce qui justifie le changement ?

Il consiste à reculer l’horloge d’une heure en hiver (on « gagne » une heure), et de l’avancer d’une heure en été (on « perd » une heure).

En Europe, le passage à l’heure d’hiver a lieu le dernier dimanche du mois d’octobre à 3h du matin, tandis que le passage à l’heure d’été a lieu le dernier dimanche du mois de mars à partir de 2h du matin.

Les autres pays du monde effectuant également le changement d’heure le font à des dates différentes.

Les origines du changement d’heure

Le changement d’heure apparut d’abord en Angleterre, en Allemagne puis en France. Il fut appliqué pour la première fois en 1916 et ce jusqu’à la fin de la Seconde Guerre Mondiale où il fut laissé de côté.

On le réinstaura en 1975 à la suite de ce que l’on appelle le premier choc pétrolier, c’est-à-dire la brutale augmentation du prix du pétrole. Face à cette hausse soudaine, le gouvernement français décida en effet de changer les heures de travail afin de les faire coïncider avec les heures d’ensoleillement. Le but était de réduire la consommation d’énergie et donc de réaliser des économies.

Il fut adopté de façon progressive en Europe jusqu’en 1998 où il s’appliqua à tous les pays européens dans un soucis d’uniformité.

Cette mesure qui au départ ne devait qu’être temporaire, s’est finalement bien installée.

paris ville lumière

Les avantages

En été, il permet de retarder le moment d’allumer les lumières puisqu’il fait jour plus tard, et donc de profiter des heures d’ensoleillement qui sont plus longues pendant cette période de l’année. Sur le plan économique, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a estimé les gains en 2009 à 440 GWh.

Cependant, le changement d’heure est de plus en plus remis en question.

Abandonner le changement d’heure : le grand débat

Sur un plan pratique, nombreux sont les spécialistes qui estiment que le changement d’heure est désormais inutile en raison des nombreux dispositifs actuels permettant de réaliser des économies d’énergie. Sans compter qu’il demande un minimum de mise à jour puisqu’il faut régler les montres et tous les appareils électroniques. Il crée ainsi de nombreux retards pour ceux qui oublient d’ajuster l’heure.

La santé rentre également en compte dans la remise en question du changement d’heure. En effet, ce dernier aurait des conséquences néfastes sur l’organisme, principalement sur le rythme de sommeil, surtout au passage à l’heure d’été qui s’avère plus difficile qu’en hiver. En découlent notamment des troubles de l’humeur, une baisse de la concentration, des problèmes d’endormissement et des troubles de l’appétit.

Il affecterait particulièrement les personnes âgées, les bébés et jeunes enfants, ainsi que les personnes malades et hospitalisées.

Pour l’instant, en France, le changement d’heure est toujours en place et, malgré de nombreux arguments recevables, le supprimer semble compliqué sur bien des points.

Réagissez à cette anecdote

Pour laisser un commentaire sur Saviez-vous, vous devez impérativement posséder un compte Facebook.