Qu’est ce que la lumière noire ?

436 vues

qu'est ce que la lumière noire ?

Vous avez toutes et tous probablement, à un moment donné, vu des lumières noires, ou en tout cas pu observer leurs effets « phosphorescents » sur certains éléments. Au-delà de l’aspect ludique et esthétique, connaissez-vous le pourquoi du comment ?

Dans cet article, je vous propose justement de nous pencher sur la question, de découvrir ensemble le fonctionnement et l’utilisation de cette fameuse lumière noire.

La lumière noire c’est quoi ?

Aussi appelée « lumière de Wood » en référence au physicien américain Robert Williams Wood, la lumière noire a la particularité de présenter un spectre visible particulier allant uniquement du violet (405 nanomètres) à l’ultraviolet (autour de 375 nanomètres). Elle émet donc très peu ou pas de lumière visible. En effet, l’oeil humain n’est capable de discerner la lumière que dans un spectre limité (jaune, orange, rouge, vert, bleu, violet) qui, au-delà du violet, devient alors invisible.

Pourquoi certains éléments ressortent sous la lumière noire ?

Sous la lumière noire, certains objets et substances vont se mettre à « briller » dans l’obscurité, à devenir phosphorescents. Ce phénomène est dû aux luminophores (ou phosphores) qui vont absorber le rayonnement UV de la lumière noire et le transformer en lumière visible.

Parmi les exemples d’éléments ressortant sous la lumière noire, je citerais les vêtements en tissu blanc, certains types d’encres, les feuilles de papier blanches, la quinine contenue dans certaines boissons gazeuses, certains types de vernis, la vaseline, certains produits contenant des agents blanchissants, etc.

ampoule à lumière noire

Pourquoi ça s’appelle la lumière noire ?

Non, il ne s’agit pas d’obscurité contrairement à ce que ce nom peut faire penser. Ce type de lumière est en fait qualifiée de « noire » parce qu’elle ne peut être vue par l’oeil humain.

Quels sont les différents types de lumières noires ?

La lumière noire peut se présenter sous différentes formes allant de la lampe à vapeur de mercure à l’ampoule à incandescence, de la lampe néon aux diodes électroluminescentes ou LED, en passant par les lampes fluorescentes, les bâtons lumineux ou encore les lasers.

Dans quels cas utilise-t-on la lumière noire ?

Les lumières noires sont utilisées dans de nombreux domaines variés :

  • Dans les fêtes foraines, les boîtes de nuits ou les bars, elles apportent une touche festive particulières aux évènements. On les retrouve aussi dans les fameuses soirées fluo.
  • Dans l’univers artistique, elles peuvent être utilisées pour créer des effets particuliers sur certaines oeuvres prévues à cet effet (tableaux, installations, sculptures, etc.).
  • On retrouve également les lumières noires dans les cabines de bronzage artificiel, mais aussi dans certains produits ayant pour but d’attirer les insectes.
  • Les domaines de la médecine et des sciences (ophtalmologie, dermatologie, chimie analytique, toxicologie) les utilisent beaucoup pour désinfecter le matériel, pour détecter certaines infections de la peau non visibles à l’oeil nu, déceler certains types d’intoxications, etc.
  • La lumière noire peut aussi permettre de vérifier si un billet de banque est vrai ou s’il s’agit d’une contrefaçon.

La lumière noire est-elle néfaste pour la santé ?

Une surexposition à la lumière ultraviolette peut endommager vos yeux de façon permanente, ainsi que votre peau. Son utilisation doit donc être limitée en terme de temps. L’intensité de l’énergie lumineuse des lampes émettant de la lumière noire n’est généralement pas nocive, mais elle reste cependant invisible et donc difficile à prendre en compte si vous n’y pensez pas. Ainsi, ne fixez jamais directement ces lumières lorsqu’elles sont allumées et évitez de trop y exposer votre peau.

Enfin, rassurez-vous, une soirée fluorescente ne vous fera aucun mal !

Répondez à ce commentaire :)

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>