Mieux comprendre le décalage astrologique

1 584 vues

astrologie

Une étude de la NASA a révélé que les signes liés à l’horoscope de chaque être humain tel que connu aujourd’hui, ne révèlent pas exactement la réalité. Il existe un décalage dit astrologique entre le zodiaque (tropical) tel que connu en astrologie et le zodiaque dit « sidéral » basé sur l’astronomie qui représente réellement la voûte céleste et ses éléments. Découvrons les raisons.

L’astronomie et les constellations

L’astronomie est la science qui étudie les corps célestes, plus généralement l’univers sidéral. Selon la distribution naturelle, on remarque dans l’univers une subdivision des étoiles en plusieurs régions de tailles différentes, chacune appelée constellation. En reliant toutes les étoiles brillantes de chacune des régions, on obtient différentes images en forme d’animaux et d’objets.

D’où les noms (bélier, capricorne, verseau, etc.) qui ont été donnés aux différentes constellations. Dans l’univers, il y a 88 constellations (convention de l’Union Internationale de l’Astronomie), de sorte que chaque étoile appartienne de façon précise à une et une seule constellation.

De l’astronomie à l’astrologie

Lorsque le soleil fait son cycle autour de la Terre, il décrit un cercle qui appartient au plan écliptique. Ce dernier est le plan médian d’une bande recouvrant la Terre, qu’il divise en une largeur de 17 ° de part et d’autre. Cette bande est appelée le zodiaque. À proximité du zodiaque, il y a un ensemble de 13 constellations, dont une a été oubliée en astrologie pour des raisons que nous ignorons.

Le zodiaque a donc été subdivisé par correspondance en 12 constellations de 30 ° chacune, qui correspondent aux 12 signes de l’horoscope : Bélier, Taureau, Gémeaux, Cancer, Lion, Vierge, Balance, Scorpion, Sagittaire, Capricorne, Verseau et Poisson.

Les bases du décalage astrologique

L’astrologie est une croyance qui associe des mouvements (les positions des étoiles et des planètes) pour déterminer et expliquer le comportement et le destin humain. Ainsi, elle se base sur l’astronomie pour décrire le comportement des êtres humains à partir des signes du zodiaques qu’elle attribue aux dates de naissance.

La réalité astronomique est complexe. Les 13 constellations sont de différentes tailles. Il y en a de 25 jours, d’autres 44 ou 35 ou 9, etc. L’astrologie omet le signe Serpentaire Ophiuchus et découpe donc l’année en 12 parties plus ou moins égales. Cette omission est la preuve que les signes zodiacaux astrologiques ne correspondent pas réellement à la réalité.

Astrologie : la raison du décalage

Il serait compliqué de s’appuyer sur l’astronomie pour connaître les signes réels car le comportement de la Terre ne le facilite pas. En effet, l’axe vertical de rotation de notre planète autour du soleil n’est pas fixe. Par approximation, cet axe effectue un tour tous les 26 000 ans. Les moments où le soleil traverse les constellations changent au fil du temps. Si l’astronomie peut aider à déterminer le signe réel, ce serait tout de même en s’appuyant sur cette approximation qui d’une certaine manière pourrait toujours créer un petit décalage.

Répondez à ce commentaire :)

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>