Boire du Coca pour lutter contre la diarrhée : info ou intox ?

90 vues

diarrhée

On vous l’a sans doute déjà servi une fois, sinon ce n’est pas bien grave. Le Coca est souvent présenté comme étant une boisson ayant des vertus thérapeutiques anti gastro-entérite ou plus précisément contre la diarrhée. La question maintenant, « Est-ce bien prudent de consommer cette boisson gazeuse quand on souffre de diarrhée ? ». On vous en dit plus dans la suite de cet article.

La diarrhée et la légende urbaine du coca salvateur

En plus des vomissements, la nausée et les crampes d’estomac, la diarrhée est une des manifestations de la gastro-entérite. Il s’agit d’une infection virale du système digestif souvent responsable de forte déshydratation et qui évolue spontanément chez la plupart des malades. Ceci à l’exception des personnes plus fragiles et surtout de jeunes enfants chez qui le risque de déshydratation est naturellement plus important. Même si l’infection est généralement sans gravité pour la santé, ses symptômes, dont la diarrhée, peuvent être très désagréables durant les quelques jours pendant lesquels elle se manifeste. L’une des urgences en cas d’infection est de parvenir à compenser les pertes en sels minéraux chez la personne infectée.

Les adeptes du Coca Cola original le conseillent, souvent éventés, pour apporter des sels minéraux ainsi que du sucre et donc de l’énergie pour se rétablir. Le Coca sans gaz n’est pas le meilleur niveau dégustation, mais il serait plutôt efficace à titre thérapeutique, disent-ils. FAUX ! Éventé ou non, le Coca est à éviter catégoriquement.

Le Coca Cola, un danger pour le diarrhéique

Même si le Coca est une boisson sucrée, donc énergétique, elle demeure un danger pour l’organisme et surtout le système digestif affaibli comme celui d’une personne souffrant de diarrhée. En réalité, le Coca Cola, de par sa forte acidité, n’est d’aucun secours et ne fait qu’aggraver les symptômes. Il contient beaucoup plus de sucre que de sels minéraux nécessaires à l’organisme. De plus, l’éventer ne garantit pas un taux nul de gaz carbonique. En consommer serait prendre le risque d’aggraver la gastro-entérite et donc la diarrhée, sans que le Coca Cola ne puisse compenser le taux de sodium nécessaire pour une réhydratation.

Si les avis divergent concernant le Coca Cola original, aucun doute ne plane cependant sur le Coca Cola Light ou le Coca Cola Zero. En effet, ces derniers ne sont carrément d’aucune utilité, ni en sucre, ni en calorie. À la place du Coca Cola, l’eau naturelle est bien plus conseillée. Pour les enfants de moins 5 ans, il est souhaitable d’avoir recours aux sachets de réhydratation en vente libre dans les pharmacies. Pour les adultes, il faut consommer des soupes faites maison, des légumes cuits pas trop riches en fibres, des bananes mûres, des pommes, des compotes, des féculents, et manger peu, mais fréquemment.

Reste à savoir, si le Coca est utile ou non en cas de mal de ventre.

Réagissez à cette anecdote

Pour laisser un commentaire sur Saviez-vous, vous devez impérativement posséder un compte Facebook.