Loi de Moore : comprendre l’évolution de la puissance des ordinateurs

1 472 vues

processeur et la loi de Moore

Les ordinateurs font désormais partie intégrante de notre quotidien. De nos jours, on en voit sous des formats véritablement réduits, ce qui n’a pas toujours été le cas. Il s’agissait à l’époque d’instruments gigantesques et beaucoup moins puissants que ceux que nous avons aujourd’hui. Dans les nombreuses recherches pour perfectionner ces outils informatiques, Moore a trouvé un procédé touchant à la miniaturisation et surtout à l’augmentation de la puissance des ordinateurs. C’est ainsi qu’est née la loi de Moore.

Qu’est ce que la loi de Moore ?

La loi de Moore est une loi empirique, donc issue de suppositions, dans la complexité du matériel informatique et de l’évolution de la puissance des ordinateurs. Elle stipule que le nombre de transistors dans les circuits de même taille va doubler chaque année. Autrement dit, on aura dans une année un circuit de même puissance que celui de l’année écoulée, mais avec une taille réduite de moitié. En découle le fait que la puissance des ordinateurs sera doublée chaque année. Cette affirmation de Gordon Moore, ingénieur et co-fondateur d’Intel, en 1965, sera revue quelques années plus tard. La durée sera d’abord fixée à 2 ans, puis finalement à 18 mois.

De plus, la puissance des ordinateurs devra croître de manière exponentielle. Il ajouta en 1997 que cette loi serait confrontée vers 2017 à une limite physique ; celle de la taille des atomes. En mars 2016, la compagnie Tech Intel annonce officiellement l’apogée de cette célèbre loi qui a été vérifiée pendant plus de 50 ans. Et ceci en déclarant que le doublement des performances de ces derniers processeurs durera 2 ans et demi. Ainsi, le consortium regroupant les constructeurs de puces électroniques a annoncé, tout comme l’avait déjà prévu son auteur, la fin de la loi de Moore vieille de plus d’environ un demi-siècle.

Corollaire à cette fameuse « loi »

La loi de Moore a sans aucun doute permis d’avoir de nos jours des ordinateurs plus performants, moins chers et moins lourds. Néanmoins, elle a pendant longtemps sous entendu que les PC à l’achat virent à l’obsolète, car il ne faudrait pas plus de 2 ans pour qu’ils soient écrasés par les prochains sortant. Les vendeurs nous cachent cette vérité en plus de celle que protègent bien des fabricants. En effet, en visant l’élargissement des services que peut rendre un ordinateur en se basant sur sa performance, sur sa puissance de calcul, on crée un autre problème. Plus un ordinateur a de fonctionnalités, plus grand est le risque d’observer des bugs dans le fonctionnement de ce dernier. La loi de Moore a également fait son chemin à tort au niveau de la fréquence d’horloge depuis 1973. Selon les prédictions, les limites seraient rencontrées en 2015, mais elles surviennent plus tôt, en 2004, en raison des effets des bruits parasites.

Par ailleurs, le coût des chaînes de production augmente aussi de façon exponentielle. Siemens et IBM ont dû unir leurs investissements afin de pouvoir suivre cette évolution financière. On notifie aussi le choix des utilisateurs qui se retrouve lié au bruit qu’émet l’ordinateur plus qu’à sa puissance, comme un facteur ayant joué contre la loi de Moore.

Réagissez à cette anecdote

Pour laisser un commentaire sur Saviez-vous, vous devez impérativement posséder un compte Facebook.