Des crêpes pour la Chandeleur : les origines de la tradition

876 vues

crêpes pour la chandeleur

Le 2 février, c’est la Chandeleur, jour des crêpes. Coutume païenne, devenue fête religieuse, elle remonterait à 492. Le pape Gélase 1er distribuait des crêpes aux pèlerins de retour de St-Jacques de Compostelle pour les remercier d’avoir fait le pèlerinage.

Aujourd’hui, loin du symbole religieux, crêpes et galettes continuent à faire notre régal et surtout le mien. Mais avant de passer à table, je vous propose de découvrir les origines de la Chandeleur en abordant les points suivants :

La Chandeleur, jour des crêpes et fête de la lumière

Mais que signifie la Chandeleur ? Cette célébration remonte à des temps très anciens. Elle prend racine dans le culte des Dieux de la mythologie grecque. Au départ rite païen, cette fête chrétienne tire son nom du mot latin « Candelarum » dont l’étymologie signifie chandelle. On emploie aussi l’expression « festa candelarum » que l’on traduit par « fête des lumières ». Puis on la retrouve au temps des Romains, lors de festivités connues sous le nom de Lupercales.

C’est le Dieu Pan, dieu de la nature, qui était honoré ce jour-là. Toute la nuit durant, les croyants défilaient en cortège dans Rome, munis de torches et dégustaient des galettes de céréales, ancêtres de nos crêpes.

Au 4ème siècle, en Orient, un autre épisode biblique était célébré le 2 février. On célébrait la fête de la présentation de Jésus au temple de Jérusalem, enfant de « la lumière des nations« , 40 jours après la nativité. Cette date avait été fixée par le pape Libère au 25 décembre. En effet, une femme était considérée comme « impure » 40 jours après la naissance d’un garçon et ne pouvait donc pas paraître en un lieu sacré. Marie et Joseph, ont agi selon la loi de Moise comme cela est relaté dans l’évangile de Luc. La Chandeleur célèbre donc aussi la purification de la Vierge et constitue le 3ème temps du calendrier liturgique après l’avent et Noël.

Puis en 492, sous l’impulsion du pape Gélase 1er, cette célébration chrétienne se répand avec les premières processions au flambeau. Les pèlerins de retour de St-Jacques de Compostelle venaient présenter leur hommage au pape. Celui-ci en signe de gratitude leur distribuait des crêpes, mélange de farine de froment, de lait et d’œuf. Ces galettes étaient rondes, en forme de soleil et dorées. Enfin, il bénissait les cierges. La Chandeleur était née ! Elle se fête depuis, le 2 février et chaque famille confectionne des crêpes.

Superstitions et folklore autour des crêpes

Mais la superstition et le folklore ne sont jamais très loin. Il n’y a pas si longtemps, pour les paysans, ne pas faire de crêpes le jour de la Chandeleur signifiait une récolte perdue ! Alors le 2 février, on utilisait la farine de la récolte de l’année précédente pour confectionner des crêpes en forme de disque solaire, symbole du soleil, de la fin de l’hiver et du retour du printemps. De nos jours en gage de prospérité dans le foyer, la superstition veut toujours que l’on fasse sauter la 1ère crêpe de la main droite, la main gauche dans le dos serrée sur un Louis d’or (mais ca marche aussi avec des euros). Et gare à celui ou celle qui ne récupère pas correctement sa crêpe !

Crêpes, galettes, beignets ou pancakes ?

pancakes

Pancake dans les pays anglo-saxons, tortillas au Mexique, baghrirs au Maroc ou blinis en Russie, la base de la recette des crêpes et galettes de la Chandeleur est la même dans de nombreux pays. C’est un mélange de farine, de lait et d’œuf cuit à la poêle à crêpes ou avec une crêpière électrique en une fine épaisseur. Un peu de beurre fondu, du sucre, quelques fois du rhum ou de la fleur d’oranger et souvent accompagnée de cidre ou de bière, cette délicieuse pâtisserie est un classique facile à préparer et peu cher. Vous trouverez d’ailleurs bon nombre de recettes de pâte à crêpes dans les rubriques « cuisine pas chère » sur le net. C’est d’ailleurs pourquoi, les crêpes se mangent toute la l’année avec gourmandise.

Quelle que soit la tradition familiale, la Chandeleur reste un moment de partage convivial et chaleureux. Le 2 février, elle réunit petits et grands pour une crêpes party. Même sans appétit, tout le monde se presse autour de bougies blanches ou colorées et bien sûr de crêpes. Crêpes salées ou crêpes sucrées, crêpes en forme d’aumônières, crêpes Suzette ou à trous, la Chandeleur se décline selon les goûts et les régions. Chacun y va de sa recette et de sa garniture : pâte à tartiner, confiture, sucre vanillé ou même jambon et béchamel, tout est permis.

Alors même si de nos Jours cette fête a perdu de son caractère religieux et que les processions au flambeau n’ont plus cours, la tradition demeure et les crêpes restent.

Recette des crêpes

recette pate à crêpes

En bonus, une recette simple, facile et rapide de pâte à crêpes pour la chandeleur.

Les ingrédients pour 8/10 crêpes :

  • 250 g de farine tamisée ou fluide
  • 4 œufs
  • 450 ml de lait légèrement tiède
  • 2 cuillères à soupe de rhum ambré (ou fleur d’oranger)
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 2 cuillères à soupe de sucre
  • 1 pincée de sel
  • 50 g de beurre doux
  1. Au micro-ondes, faites fondre le beurre et légèrement tiédir le lait.
  2. Si possible tamisé votre farine avant de la mélanger au sucre, au sucre vanillé, et au sel dans un grand saladier.
  3. Faites un puits au milieu et versez-y les œufs, le beurre fondu, puis progressivement le lait, en battant avec un fouet pour éviter la formation des grumeaux.
  4. Ajoutez le rhum ou la fleur d’oranger et mélangez de nouveau.
  5. Laissez reposer 30 minutes avant de débuter la cuisson 🙂

Et vous, comment dégustez-vous les crêpes de la Chandeleur ?

Répondez à ce commentaire :)

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>