black friday

D’où vient le Black Friday ?

D’un jour unique, à une semaine. Des magasins et centres commerciaux, aux shops en ligne. Des États-Unis, à l’Europe. Le Black Friday s’est propagé comme une tache d’huile, devenant peu à peu un événement mondial. Le rendez-vous annuel, qui offre l’opportunité de faire des achats à des prix alléchants, s’est transformé en un véritable engouement pour le shopping. Alors, à seulement quelques heures du début du prochain vendredi noir, retraçons l’histoire de ses origines et de ses dérives.

C’est quand le Black Friday 2021 ?

Comme chaque année le Black Friday est organisé le dernier vendredi du mois de novembre. Pour cette année 2021, le Black Friday aura lieu le vendredi 26 novembre et sera suivi du Cyber Monday le lundi 29 novembre.

Quelle est l’origine du Black Friday ?

Traditionnellement, aux Etats-Unis, les grandes chaînes de magasins étaient les seules à organiser une journée de grosses remises juste après Thanksgiving, pour lancer la course aux cadeaux de Noël. Le premier événement fut celui de New York en 1924, qui s’étendait de Macy’s à Herald Square, et qui couvrait un pâté de maisons entier de Broadway, à la Septième Avenue le long de la 34ème rue.

Pour célébrer l’ouverture de ce qui était autrefois le plus grand magasin au monde, avec son million de mètres carrés, Macy’s avait décidé d’organiser un défilé à New York le matin de Thanksgiving. Le nom de Black Friday dérive précisément des grandes ventes et des recettes suite à cet événement, qui ont fait apparaître beaucoup d’encre noire sur les livres comptables qui, jusqu’à cette date, étaient remplis de rouge pour indiquer les sorties.

Le sens qu’on lui donne aujourd’hui serait cependant dû à la police de Philadelphie, qui dans les années 1950, avait commencé à utiliser l’expression pour décrire une journée de shopping marquée par des embouteillages et des magasins envahis par les clients.

Chaque vendredi noir à Philadelphie, tous les policiers présents dans les rues devaient travailler 12 heures de suite. Dès 1975, le New York Times l’appelait « le jour le plus chargé de l’année pour le shopping et la circulation”. Ce n’est que dans les années 1980 que le Black Friday a commencé à avoir une importance nationale. La mondialisation a permis de répandre rapidement cette tradition de l’autre côté de l’océan, qui trouva un terrain très fertile en Europe.

Les épisodes de violence du Black Friday

Vous vous en doutez, tout ce shopping n’a pas pu se dérouler dans le calme et quelques débordements ont causé de graves blessures à de nombreuses personnes.

black friday violences

Statistiquement, durant le Black Friday, Wal-Mart est le magasin le plus dangereux d’Amérique. Lors d’un de ces vendredis, une dizaine de personnes se sont engagées dans un match de catch pour obtenir des téléviseurs à prix réduit et une femme a été projetée au sol. Le stylo qu’elle portait s’est retrouvé planté dans son cou près de sa veine jugulaire. Bien évidemment, sans se laisser décourager par cette urgence médicale, les acheteurs ont simplement enjambé la femme ensanglantée, afin de terminer tranquillement leurs achats.

En 2008, lors de ce même événement, un employé de Wal-Mart a été tué par des acheteurs hors de contrôle à Long Island, à New York. Les travailleurs qui ont tenté de secourir l’homme, ont également été piétinés. Quatre autres personnes, dont une femme enceinte de huit mois, ont dû être emmenés à l’hôpital. Malgré leurs cris de colère, les clients ont continué à faire leur shopping. La foule de près de 2 000 personnes, impatiente, a renversé l’homme de 34 ans, alors qu’il leur ouvrait les portes du magasin, laissant le rideau métallique froissé comme un accordéon.

Les dérives du Black Friday

Le Cyber Monday

En 2005, est né le Cyber ​​Monday qui, comme pour prolonger le Black Friday, a lieu le lundi suivant. Ce qui le distingue du vendredi, c’est qu’il est principalement consacré à l’électronique et aux articles de haute technologie. Avec la mise en place de ce nouvel anniversaire et l’avènement du e-commerce, qui rendent les remises accessibles partout et à tous, le monde fait face à la création d’un véritable week-end du shopping. La création de cette journée devait servir aux cybermarchands d’élément de force pour concurrencer les magasins. Les produits électroniques sont parmi ceux qui sont le plus convoités lors du Black Friday et du Cyber ​​Monday. Si de manière générale, les smartphones Android sont les plus recherchés en ligne, à l’occasion du Black Friday et du Cyber ​​Monday, ce sont principalement les produits Apple qui suscitent le plus d’intérêt.

En 2010 les américains ont dépensé 32,6 milliards de dollars lors du Cyber Monday. Ce fut le jour de l’année qui connut, de loin, le plus d’achats et de dépenses en ligne.

Cette nouvelle édition du Cyber Monday prévoit de battre tous les records. Pour faire face aux déficits causés par la pandémie, les participants voient leur nombre augmenter. La plupart des grandes enseignes seront de la partie, comme La Fnac, Auchan ou AliExpress.

Green Friday

Une étude menée par Finder.com révèle que 25% des Français participeront au Black Friday, mais malgré l’engouement, ils restent assez réticents au vendredi noir. On le remarque notamment avec l’émergence du Green Friday, où des enseignes et des consommateurs boycottent l’événement dans le but de favoriser une consommation plus responsable. Ces personnes tentent de mettre en lumière l’impact négatif qu’à la surconsommation du Black Friday sur l’environnement.

Le Black Friday ne serait qu’un prétexte au consumérisme. Non seulement certaines enseignes proposent des promotions mensongères pour attirer le plus de client possible, mais elles poussent à une consommation aveugle dénuée de toute conscience morale et éthique.

Le mouvement Green Friday pousse chacun de nous à se mobiliser pour reprendre le “pouvoir de l’achat”. Acheter est un acte politique et tout achat aura un impact environnemental concret. Son objectif premier est de nous sensibiliser à une consommation responsable pour que chacun, à son humble niveau, puisse lutter contre l’hyperconsommation.

Aujourd’hui, le mouvement prend de plus en plus d’ampleur et le collectif propose des actions partout en France. Les entreprises jouent un rôle central dans cette lutte. Celles qui se mobilisent s’engagent à reverser 10% de leur chiffre d’affaires du 26 novembre 2021 à une des associations avalisées par le mouvement, mais également à promouvoir une consommation plus responsable.