L’anatidaephobie : la peur d’être observé par un canard !

70 vues

L'anatidaephobie peur canard

Saviez-vous que l’anatidaephobie est une forme de phobie peu courante qui concerne les gens effrayés par les canards ? Plus précisément, elle représente la peur que quelque part, d’une façon ou d’une autre, un canard vous observe, de préférence d’un œil torve et de façon malsaine comme seuls les canards savent le faire.

Ce nom étrange, anatidaephobie, vient de la famille des anatidae, qui réunit les oiseaux aquatiques de taille moyenne tels que les cygnes, les oies ou, bien sûr, les canards. L’anatidaephobie présente toutefois une petite subtilité par rapport aux nombreuses phobies qui nous concernent tous un jour ou l’autre : elle est imaginaire ! Cette peur irrationnelle du regard des canards a été créée par le dessinateur Gary Larson, qui adore dessiner des animaux pour mettre en exergue des travers de la nature humaine.

Il existe pourtant des milliers de bonnes raisons d’avoir peur des canards qui font des bruits étranges, se suivent à la queue leu leu de façon bizarre, mangent n’importe quoi et présentent un long bec capable d’asséner des morsures douloureuses, mais la science et les différentes autorités linguistiques n’ont jamais jugé bon de codifier de façon officielle cette phobie qui consiste à avoir peur qu’un canard vous regarde.

Ce ne sont pourtant pas les phobies animalières qui manquent dans la langue française ! On parle ainsi d’ailurophobie pour désigner la peur des chats ou d’arachnophobie pour désigner la crainte des araignées. L’ophiophobie correspond à la peur des serpents tandis que l’ornitophobie englobe la peur des oiseaux dans leur ensemble.

L’alektorophobie ou la peur des poulets

Officiellement, il existe même une lépidophobie qui correspond à la peur des lépidoptères (soit des papillons en langue vulgaire, des animaux pourtant salués pour leur grâce en temps normal). On n’oubliera pas la terrifiante alektorophobie qui n’est autre que la peur des poulets, ou la perturbante cuniculophobie qui désigne la crainte des lapins.

Dès qu’on quitte le règne animal, le français déploie des trésors d’inventivité pour désigner les phobies : ne manquez pas par exemple l’hippopotomonstrosesquipédaliophobie qui n’est autre que la peur des mots trop longs !

L’absence de terme officiellement rattaché à la phobie des canards ne signifie pas que l’on ne peut pas avoir peur de ces placides palmipèdes. Si tel était le cas, n’hésitez pas à consulter un spécialiste : derrière des mots rigolos, les phobies traduisent souvent de vrais maux qu’il est possible d’accompagner.

Réagissez à cette anecdote

Pour laisser un commentaire sur Saviez-vous, vous devez impérativement posséder un compte Facebook.