Nos vêtement sont-ils toxiques ?

822 vues

Nos vêtement sont-ils toxiques ?

Certains d’entre vous l’ont peut être déjà constaté : les vêtements peuvent provoquer des allergies cutanées voir plus dans certains cas, on constate la présence de perturbateurs endocriniens ou cancérigènes.

Comment savoir si votre vêtement contient des composés dangereux pour notre santé? Peut on les éviter ? Y a t’il des précautions à prendre avant de porter un vêtement?

Je vais tenter de répondre le plus clairement possible à ces questions pour y voir plus clair sur ce que nous nous mettons sur le dos et ainsi sélectionner les articles qui seront moins nocifs pour nous et la planète.

La composition des vêtements

De nos jours, un vêtement n’a plus seulement un rôle d’habillage: il doit être anti froissable, anti transpirant, faire circuler l’air, être imperméable, anti tâches, retardateurs de flammes, contenir motifs et couleurs ainsi que des matières toujours plus douces ou innovantes. Pour arriver à tous ces résultats, on va utiliser des produits chimiques diverses et variés dans les textiles. Se sont ces mêmes produits qui peuvent se trouver nocifs pour notre santé.

Ce qui rend les choses encore plus ambiguës est que l’étiquette du vêtement il ne sera indiqué que la matière du tissu, on ne peut donc pas savoir en tant que consommateur si le produit est dangereux ou non.

Voici une liste de produits que l’on retrouve fréquemment dans les vêtements :

  • Les nonyphénols : ils sont perturbateurs endocriniens et ont un effet néfaste sur la fertilité
  • Les perfluorés : il rend les vêtements infroissables et imperméables. Se sont des perturbateurs endocriniens. In utero les perturbations sont encore plus nombreuses : endocriniennes, de croissance, modification du comportement, retard de croissance…
  • Le formaldéhyde : c’est un gaz nocif pour la santé, il permet au tissu de ne pas se froisser, d’être hydrofuge et plus résistant. Il provoque donc des irritations respiratoires, oculaires, de la peau, de l’asthme, des allergies
  • Le diméthylfumarate : se sont les petits sachets contenant des cristaux blancs, ils sont présents pour le transport et la conservation des produits. C’est un produit très allergisant à son contact
  • Les colorants : peuvent provoquer des allergies cutanées, des atteintes du foie, du rein voir même des cancers à long terme
  • Les retardateurs de flamme : se sont des perturbateurs endocriniens
  • Les phtalates : se sont également des perturbateurs endocriniens. Ils sont présents dans les écritures sur les vêtements, les dessins…
  • Les nanoparticules : retrouvées souvent dans les vêtements de sport. Lors du lavage, on retrouve ces nanoparticules dans l’eau et donc une pollution des eaux

Voici une liste des composés les plus couramment retrouvés dans nos habits. Sans le savoir, nous faisons prendre un risque à notre santé et à notre environnement.

Peut on éviter ces composés dangereux ?

Le constat est fait : nos vêtements contiennent des composés dangereux pour notre santé et même pour la santé de nos enfants, des femmes enceintes et de leur bébé. Comment peut on agir pour éviter ces produits et consommer des vêtements plus sains?

En 2011, l’ONG lançait la campagne DETOX afin de dénoncer les produits chimiques dangereux dans les textiles et leur rejet dans la nature (les cours d’eaux) en Chine, en Indonésie et au Mexique… En juillet 2018, 80 entreprises de l’industrie du textile éliminaient une dizaine de substances toxiques comme les phtalates, les métaux lourds, les formaldéhydes, les amines… On estime que d’ici 2020, 72% de ces entreprises auront supprimées également les composants perfluorés. L’industrie du textile fait donc un effort pour ne plus faire entrer dans la composition des vêtements des composés dangereux. La plupart de ces entreprises sont des grandes enseignes comme Adidas, Benetton, HM, Zara… Il reste en revanche un bon nombre d’entreprise qui ne change absolument pas la composition et l’utilisation de produits toxiques. Il faudra alors attendre que des lois soient votées pour qu’ils revoient la fabrication de leur vêtement sans ces composés dangereux.

Les règles à adopter

Pour nous consommateurs, on peut appliquer quelques règles simples pour éviter encore plus de toxicité comme :

  • toujours laver un vêtement avant de le porter
  • consommer des vêtements à base de coton bio
  • éviter les vêtements avec des motifs, des écritures en plastique
  • lisez bien les étiquettes et privilégiez les produits sans solvant, à base de fibres naturelles ou encore avec des labels écologiques
  • evitez les vêtements anti-odeurs qui contiennent beaucoup de composés chimiques dangereux pour vous et la planète
  • Avec ces quelques règles, on peut agir directement pour nous et notre bien être et ainsi favoriser des industries plus “propres”.

Enfin…

Les vêtements peuvent contenir des composants nocifs pour notre santé et la santé de vos enfants. On ne peut évidemment pas tout gérer car il faut bien s’habiller mais on peut essayer de limiter ces produits en prêtant attention à ce qu’on achète. Les écolabels, les tissus biologiques sont des critères de choix qui doivent vous pousser à les consommer.

Plus nous consommerons ce genre de produits, plus l’industrie du textile favorisera ce genre de production plus responsable pour l’environnement. A nous de jouer !

Répondez à ce commentaire :)

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>