La noix de muscade est dangereuse à haute dose !

243 vues

noix muscade est dangereuse

Fruit du muscadier, la noix de muscade est avant tout connue pour ses usages gastronomiques : une fois séchée et moulue, elle fait partie de la famille des épices et assaisonnera agréablement les gratins dauphinois, la béchamel ou la quiche lorraine. La muscade recèle cependant d’autres propriétés qui ouvrent la voie à un usage médicinal ou à des détournements psychotropes.

La noix de muscade comporte en effet de nombreux composés chimiques actifs, dont certains peuvent révéler des effets significatifs sur le corps humain. Elle embarque notamment de la myristicine, un composé de la famille des phénylpropènes dont la consommation est susceptible de déclencher des effets similaires à ceux des amphétamines.

La noix de muscade révèle également des traces de safrole, un autre phénylpropène connu cette fois pour sa participation au procédé de synthèse de la drogue MDMA. Cette substance est toxique à haute dose.

De ce fait, la noix de muscade a acquis la réputation d’avoir des effets psychotropes pour peu qu’on trouve le moyen d’en ingérer plusieurs grammes. Les médias américains rapportent que la noix de muscade aurait été populaire pendant quelques années au sein des prisons, où les détenus en auraient fait usage comme d’une drogue. Elle présenterait un caractère sédatif et déclencherait un profond sommeil. Plusieurs témoignages font cependant état d’effets secondaires désagréables, voire nocifs à long terme.

Noix de muscade : médecine et effets secondaires

Ces effets insoupçonnés posent la question d’un éventuel danger pour la santé. Dans les faits, l’ingestion de noix de muscade en grande quantité aura bien des effets visibles et sensibles sur le sujet du fait de la présence de ces composés actifs. Vomissements, diarrhées, angoisse, tachycardie, les symptômes rapportés sont nombreux.

La noix de muscade présente donc un danger si elle est consommée dans des proportions importantes : ingestion de plusieurs noix fraîches par exemple. Elle ne présente cependant aucun risque réel dans les conditionnements alimentaires courants. A faible dose, elle reste connue pour ses vertus sur la santé. On l’utilise traditionnellement contre les problèmes respiratoires et rhumatismaux.

Le muscadier est originaire d’Indonésie, mais il a été exporté vers les Antilles et la Grenade pour y être cultivé de façon à répondre à la demande venue d’Europe. Ses fleurs sont blanches et son fruit jaune pâle ressemble un peu à un abricot. Lorsqu’il est mûr, il s’ouvre en deux et laisse apparaître la noix de muscade, cachée dans une coque brune, elle-même emmaillotée dans une peau orangée, le macis.

Réagissez à cette anecdote

Pour laisser un commentaire sur Saviez-vous, vous devez impérativement posséder un compte Facebook.