Le mot « école » vient du mot grec « arrêt du travail »

424 vues

école

École ! Ce mot français utilisé pour désigner un lieu dédié à l’apprentissage n’a pas toujours sous-entendu le travail voire la subsistance comme ça l’est aujourd’hui. Au contraire, cette expression tire son origine d’un mot grec qui désigne carrément « l’arrêt du travail », soit le loisir ou encore la liberté. Bizarre ! Nous vous en disons plus ci-dessous.

Skholè, l’ancêtre de l’école

Le mot « école » est emprunté du latin classique « schola » qui était utilisé durant l’an 14 de notre ère pour désigner un loisir ordonné, un loisir studieux, une leçon ou encore un lieu où on enseigne. Cela sous-entend toutefois un mélange entre du loisir et de l’assiduité, soit du loisir dans de l’assiduité. Entre le IIIème et le Vème siècle, dans le bas latin, cette même expression est utilisée pour désigner une compagnie ou encore une corporation.

Pour plus de précision, il faut notifier que le mot schola est lui-même issu de l’expression skholès, du grec ancien, qui signifie dans le sens général « arrêt de travail ». Particulièrement, ce loisir chez les Grecs est consacré à l’étude, à l’apprentissage, à une leçon, etc. Les Grecs anciens avaient majoritairement une passion pour la culture, ils s’occupaient durant leur repos ou temps de loisirs à discuter de science et surtout de la philosophie. C’est ainsi que le mot skholè désignant le repos, le loisir s’est progressivement appliqué à l’étude. Aussi les groupes de personnes qui s’adonnent communément aux discussions ou reçoivent les enseignements sont aussi désigné par skholè.

Relevaient de la skholè, des activités gratuites, libres et non rémunérées. Il s’agit par exemple des jeux, du sport, du théâtre et des arts, des banquets et à certains égards une participation à la politique ou aux affaires publiques en général. Contrairement à ce qu’elle suspend, la skholè est première en valeur, car elle permet à l’Homme de se découvrir. Elle n’est pas liée à la subsistance comme l’est le travail, mais plutôt à la dignité de l’existence humaine.

L’histoire de l’école

Dans la culture francophone, le mot désignant l’école a été employé pour la première fois vers 1050. Saint Alexis avait fait usage de l’expression « escole » pour désigner un « établissement où l’on donne un enseignement collectif ». Plus tard entre 1146 et 1174, mais surtout dans un manuscrit du XIIIème siècle intitulé « Le mystère d’Adam », l’expression « escole » est utilisée pour désigner l’ensemble des disciples d’un enseignant ou d’un formateur.

Dans le même manuscrit, « estre en bone escole » a été employé pour signifier « avoir une bonne source d’enseignement ». Le mot « école » tel qu’écrit aujourd’hui est apparu en 1755 dans le domaine de l’équitation et employé dans le sens d’une instruction ou encore d’un exercice. Aujourd’hui l’école désigne particulièrement un lieu où l’on enseigne les savoirs fondamentaux tels que la lecture et l’écriture. On distingue généralement 3 types d’écoles à savoir le primaire, le secondaire et le supérieur.

Réagissez à cette anecdote

Pour laisser un commentaire sur Saviez-vous, vous devez impérativement posséder un compte Facebook.