Secrets et origines de la fête d’Halloween

157 vues

origines d'halloween

C’est un fête particulièrement populaire que nous sommes de plus en plus nombreux à fêter. Pas forcement pour sa symbolique, mais plutôt pour son aspect divertissant.

Derrière les costumes, les citrouilles, les friandises et les films d’horreur, j’ai voulu savoir ce qu’était vraiment Halloween en répondant aux questions suivantes :

Pourquoi le nom Halloween ?

Le nom Halloween provient de la contraction de l’anglais « All Hallows Eve » signifiant « la veille de tous les saints », désignant ainsi la veille de la Toussaint.

Date Halloween en 2020 ?

Cette année, les petits montres comme les grands pourront fêter Halloween le samedi 31 octobre 2020.

Quelle est l’histoire de la fête d’Halloween ?

Halloween est une célébration qui puise ses origines dans la culture celtique. Elle remonte à environ 2 000 ans, lorsque ce peuple célébrait la fin des récoltes et le début d’une nouvelle année durant les fêtes païennes de Samhain à la fin octobre. Ce jour était aussi censé permettre aux humains de communier avec les esprits, car la frontière entre le monde des morts et celui des vivants était à ce moment beaucoup plus fine.

De grands feux de joie étaient allumés pour rendre hommage aux morts et différents rituels avaient lieu. Il semblerait que durant ces célébrations, les celtes revêtaient des costumes pour imiter les morts revenant sur Terre, et déposaient des offrandes à leur porte pour apaiser les esprits.

Au fil du temps et avec la montée du christianisme, plusieurs papes ont tenté d’imposer leur version d’Halloween dans la religion chrétienne afin d’empêcher les célébrations païennes. La fête de la Toussaint fut alors fixée à la date du 1er novembre afin de « christianiser la fête de Samain ». La Toussaint se dit d’ailleurs « All Hallows ‘Day », soit « Jour de tous les saints ».

C’est ainsi qu’est né le nom de « All Hallows Eve », se transformant plus tard en « Halloween ».

Malgré les efforts de l’Église, les habitants de la vieille Angleterre et de l’Irlande notamment, ont continué de célébrer leur fête de Samain avec des feux de joie traditionnels, des costumes, des offrandes et l’idée des morts revenant sur Terre.

Au 19ème siècle, la vague d’immigration des irlandais aux États-Unis a permis d’importer cette coutume et de la populariser grandement.

Au cours du 20ème siècle, Halloween a connu un engouement très fort en Amérique du Nord. Les gens ont commencé à organiser des fêtes, se déguisant, jouant, sculptant d’effrayantes citrouilles éclairées de l’intérieur. Les familles offraient des friandises aux enfants pour ne pas être « victimes » de leurs farces, d’où le fameux « trick’or’treat » que l’on pourrait traduire en français par « des bonbons ou un sort ».

De nombreux films, livres et émissions de télé se sont également mis à aborder le sujet.

Les costumes ont eux aussi évolué au fil des siècles. À l’époque des celtes, on suppose qu’il s’agissait surtout de peaux de bêtes. Pendant la période chrétienne, les gens se déguisaient plutôt en saints. Puis, bien plus tard, les enfants écossais et irlandais se sont mis à revêtir des costumes effrayants. Une coutume qui est restée, bien qu’aujourd’hui le choix de costumes soit infini, allant du plus terrifiant au plus drôle.

Pourquoi célébrons-nous Halloween le 31 octobre ?

La fête d’Halloween a lieu le 31 octobre car c’est ce même jour qu’était célébré l’ancien festival de Samhain. Cette date marque en effet une période charnière de l’année puisqu’elle correspond à un changement de saison et, hypothétiquement, à un moment propice pour communiquer avec le monde des esprits.

déguisement d'halloween

Quel est l’origine de l’emblématique citrouille d’Halloween ?

S’il y a bien un emblème pour la fête d’Halloween, nous sommes tous d’accord pour citer la citrouille. Généralement, elle est sculptée de façon à afficher un visage effrayant et s’illumine avec une bougie placée à l’intérieur. Il ne s’agit pas d’un choix au hasard, mais plutôt d’une vieille légende rapportée en Amérique par les immigrants irlandais ; celle de Jack-o’-lantern.

Le folklore irlandais parle d’un homme peu aimable et ivrogne surnommé Stingy Jack (traduisez « Jack l’Avare »), prenant un malin plaisir à jouer des tours aux gens. Malheureusement pour lui, il se moqua également du Diable qu’il piégea par deux fois. Quand Jack mourut et qu’il se présenta aux portes du Paradis, l’entrée lui fut refusée par Saint Pierre en raison de son mauvais comportement sur Terre. Il se rendit alors en Enfer où l’entrée lui fut également refusée. Seul et effrayé, Jack se retrouva alors à devoir errer entre le Paradis et l’Enfer. Pour qu’il puisse éclairer son chemin dans ce monde d’éternelle obscurité, le Diable accepta de lui donner une braise ardente. Jack plaça cette dernière à l’intérieur d’un navet creusé. Depuis ce jour, on raconte qu’il parcourt les limbes sans endroit de repos, portant toujours son navet pour éclairer sa route. D’où le surnom de Jack-o’-lantern.

Bien qu’il s’agisse au début de navet, ce légume fut remplacé par la citrouille lorsque les irlandais immigrèrent massivement en Amérique entre 1845 et 1850. En effet, ils découvrirent là-bas ces nombreuses cucurbitacées orange, bien plus grosses et plus faciles à tailler que les navets.

Qu’en est-il d’Halloween aujourd’hui ?

Aujourd’hui, Halloween reste extrêmement populaire en Amérique du Nord, notamment dans les ville ayant d’importantes communautés irlandaises comme Boston par exemple.

Il s’agit désormais d’une fête où chacun se déguise et célèbre l’évènement à sa guise. Les enfants, quant à eux, font le tour des maisons en réclamant des friandises.

Halloween est un sujet pris très sérieux aux États-Unis ; beaucoup de personnes dépensent du temps et de l’argent pour préparer leur costume et installer des décorations effrayantes.

Halloween est aussi très prisé en Europe, en particulier en Irlande, son pays d’origine. Il correspond d’ailleurs à un jour férié.

Cette célébration s’est aussi beaucoup popularisée en France depuis quelques années.

Au-delà de l’image festive, Halloween est devenue au 20ème siècle un marché particulièrement juteux pour bon nombre de vendeurs (bonbons, costumes, décorations, organisation d’évènements, etc.) qui rapporte des millions chaque année.

Répondez à ce commentaire :)

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>